Dans le massif du Staufen

Parking des Trois Châteaux - Refuge du Staufen - Tête du Staufen - Col de Marbach - Bildstoeckle - Schrankenfels - Osenbuhr - Bildstoeckle - Col de Marbach - Refuge du Staufen - Parking des Trois Châteaux

Description de la randonnée
Départ 

Les Trois Châteaux, parking du bas. 

Propriétés 

Distance : 17 km (en montant

à la tête du Staufen).

Dénivelé : 700 m

Restauration : Osenbuhr :

auberge au Bon Chasseur

03 89 49 33 97

Carte IGN : 3719 OT

Remarques

La randonnée se déroule en forêt. La montée à

la tête du Staufen est assez raide et peut être

évitée en rejoignant directement le col de

Marbach. 

Au sommet du Staufen : belle vue sur la vallée

de Munster et sur les crêtes.

Au printemps, avec un peu de chance,

vous apercevrez des anémones pulsatilles dans

la descente vers le col de Marbach.

La randonnée peut être complétée par la visite

des ruines des Trois Châteaux.

Se garer sur le parking situé au pied des Trois Châteaux d'Eguisheim

Rejoindre la route des Cinq Châteaux, puis prendre à gauche le chemin

qui mène au refuge du Staufen (croix jaune).

Prendre le chemin qui mène à la Tête du Staufen et descendre sur le col de Marbach (rectangle jaune) ou rejoindre directement le col de Marbach.

Poursuivre jusqu'au lieu-dit Bildstoeckle, puis, se diriger vers le Schrankenfels (rectangle jaune).

Au col de Wolfsgrube, descendre sur Osenbuhr.

Pour le retour, prendre la route de Gueberschwihr pendant quelques mètres puis, à gauche, le chemin qui permet de rejoindre le Bildstoeckle (disque rouge) pour revenir ensuite au point de départ par le même chemin qu'à l'aller.

 

Des Trois Châteaux à Osenbuhr.kml
Place de marché Google Earth 192.2 KB

Le pape, l'empereur et l'accession au siège apostolique

" ...Bruno, né en 1002, a été confié à l'évêque de Toul pour être élevé dans l'école épiscopale prévue pour la formation spirituelle des jeunes nobles destinés à une carrière ecclésiastique. Il semble aussi avoir étudié un certain temps dans l'école du monastère de Hersfeld. En tout cas, à l'école de Toul, il a pu recevoir une solide formation dans le domaine de la rhétorique et du droit.

 

Il semble aussi avoir eu des aptitudes artistiques, essentiellement dans le domaine musical, comme en témoignent ses compositions liturgiques. A l'âge de 24 ans il entra finalement en contact plus étroit avec Conrad II auquel le liaient des liens de parenté.

 

Au début de l'année 1026, et en qualité de chanoine du chapitre représentant l'évêque Hermann, il dirigea le contingent de Toul qui accompagna le roi dans sa campagne d'Italie.

 

Au mois d'avril de la même année, après la mort d'Hermann de Toul, Conrad le nomma évêque de Toul bien qu'il n'avait pas encore l'âge requis pour accéder à cette fonction...

 

Après la campagne d'Italie qui lui apporta la couronne impériale, Conrad rencontra l'évêque l'année suivante. L'empereur séjourna à Toul et confirma, à la demande de sa femme Gisèle et de l'évêque, les droits patrimoniaux de l'abbaye de Bouxières. Par la suite Bruno se tenait activement aux côtés de l'empereur lorsque Eudes de Champagne fit valoir ses droits de succession au duché de Bourgogne...

 

Les relations entre Bruno et le successeur de Conrad, Henri III étaient tout aussi bonnes...La confiance dont Bruno jouissait auprès de l'empereur conduisit ce dernier à souhaiter que l'évêque de Toul prenne la succession du pape Damase II décédé en septembre 1048...Le 12 février 1049 Bruno fut finalement intronisé sous le nom de Léon IX..."

 

D'après Studien zur Geschichte der Grafen von Dagsburg-Eguisheim : Frank Legl : 1998.

Reproduction : les Trois châteaux d'Eguisheim.

Les Schrankenfels

"  … les Schrankenfels étaient des ministériels de l'abbé de Munster et des seigneurs de Hattstatt. Ils possédaient un domaine à Herrlisheim et plusieurs fiefs appartenant aux Hattstatt.

 

La lignée des seigneurs de Schrankenfels s'est éteinte en 1427 à Gueberschwihr où elle était établie depuis 1323. Elle possédait encore un fief à Sondernach et des droits dans plusieurs cour collongères relevant de l'abbaye de Munster... "

 

d'après Jahrbuch des Geschichtsvereins für Stadt und Tal Münster : Zur Geschichte des Meierhofs von Muhlbach : Auguste Scherlen : 1932

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.