· 

Petite histoire du château de Luttenbach

Jean-Frédéric Schoepflin, frère de Jean-Daniel Schoepflin l'auteur de l' Alsatia Illustrata, fonda en 1742, avec Jacques Decker, à Luttenbach une papeterie et y ajouta un parc et un petit château. Il avait épousé une fille Decker, famille d'imprimeurs bâlois aussi implantés à Colmar.

 

Lors de son séjour en Alsace, octobre 1753 à novembre 1754, Voltaire va faire une halte à Luttenbach car il envisage de faire imprimer par la maison Decker les Annales de l'Empire, l'oeuvre à laquelle il travaille et qui lui a été demandée par Louise-Dorothée de Saxe-Meiningen, épouse du duc Frérdéric III de Saxe-Cobourg-Altenbourg. Par la suite il va renoncer à ce projet jugeant la qualité du papier insuffisante ce qui va entraîner d'ailleurs une brouille entre les deux beaux-frères. Les difficultés rencontrées par la suite par Jean Henri II Decker vont d'ailleurs le conduire au suicide.

 

En 1769 la papeterie est donnée en fermage à Georges David Kiener qui va l'acquérir vers 1780. Mathias Braun (1806-1879), associé et conjoint de Eugénie Caroline Kiener, va agrandir et moderniser l'entreprise. La papeterie à la cuve va être démolie après 1860 et laisser la place à un château séparé qui va devenir la propriété de Jean Georges Gustave Rothan qui épousa Marie Caroline, la fille de Mathias Braun, pendant que l'entreprise va être cédée à Emile Ehrhardt.

 

Jean Georges Gustave Rothan était un diplomate et un historien de renom. qui vécut à Paris mais passa souvent à Luttenbach avant d'être expulsé d'Alsace par les autorités allemandes après la guerre de 1870.

 

Après le décès de Jean Georges Gustave Rothan en 1879, le château deviendra la propriété de son gendre le baron Pierre de Coubertin (1863 – 1937) à l'origine des JO d'Athènes de 1896.

 

Les bâtiments vont être ravagés par un incendie en 1884 et par la guerre 1914-1918. L'entreprise Immer-Klein va installer sur ce lieu un tissage en 1923 qui va prendre fin en 1955. En 1968 le site est acquis par l'association des Amis de la Nature qui va y installer un terrain de camping.

 

Bruno Meistermann Sources : base Mérimée – Les imprimeurs colmariens Decker : Jacques Betz : annuaire de la société historique et littéraire de Colmar 1966.

Reproduction : château Rothan avant sa destruction : auteur inconnu

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

De Turckheimà Niedermorschwihr par le pavillon Foch !

La ville fortifiée de Neuf-Brisach !

Murbach : grandeur et décadence d'une abbaye princière !