Du Reichenberg au Saint-Ulrich par le Schlüsselstein

Reichenberg - Schlüsselstein - Giersberg - Saint-Ulrich - Ribeauvillé - Osterberg - Reichenberg

  

 Description de la randonnée
Départ

Chemin viticole en face du

Reichenberg, à gauche en montant

de Bergheim à Thannenkirch.

Caractéristiques 

Distance : 13 km

Dénivelé : 550 m

Restauration : Aux Trois Châteaux Ribeauvillé

Carte IGN : 3717 OT

Remarques 

Cette randonnée, dont le point de départ se situe près du château de Reichenberg, permet d'atteindre les châteaux de Ribeauvillé en passant par le Schlüsselstein.

Elle se déroule en forêt mais réserve de temps à autre de belles vues sur la plaine, sur le Haut-Koenigsbourg et les châteaux de Ribeaupierre.

 

 

Rejoindre le sentier balisé croix bleue qui monte à droite au Schlüsselstein en passant .
Ce sentier débouche sur un chemin forestier qu'il faut suivre, à droite, jusqu'au carrefour.
Suivre le sentier balisé triangle rouge qui descend sur Ribeauvillé
Ce sentier débouche sur une chemin forestier balisé croix jaune qu'il faut suivre, à droite, jusqu'au Girsberg. Une variante permet de passer par la fontaine du Chevreuil et le Haut-Ribeaupierre.
Rejoindre le Saint-Ulrich que l'on aperçoit au loin et descendre sur Ribeauvillé par le GR® rectangle rouge.
Rejoindre la place de la Sinne en suivant la Grand Rue.
Rejoindre, à gauche, l'église Saint-Grégoire et la contourner jusqu'au cimetière..
Tourner à droite dans la rue de Lützelbach
Prendre à gauche l'escalier qui grimpe dans le vignoble..
Rejoindre le chemin viticole qui surplombe Ribeauvillé
A proximité du bassin d'orage, suivre à gauche le chemin viticole balisé rectangle rouge blanc rouge qui mène au point de départ.

Le Schlüsselstein

"...La roche connue sous le nom de Schlüsselstein, près de Ribeauvillé, offre la réunion des principales variétés de quartz, c'est à dire le quartz commun, le quartz hyalin, l'améthyste, la calcédoine etc ... ; variétés disposées en bandes ou zones parallèles droites ou ondulées, des plus riches teintes et du plus bel effet..."

 

Bulletin de la société Philomatique Vosgienne 1889-1890 : Etudes et observations sur la nature, les caractères et la constitution minéralogique des roches des Vosges : L. Carrière.  

 

"... Comme son nom éveille l'idée d'une clé, M. de Golbery, je crois, et d'autres observateurs on découvert l'image frappante d'une clé dans cet objet naturel. Or le Schlüsselstein ressemble moins à une clé qu'à une chose quelconque, et M. Kirschleger a bien mieux vu, lorsqu'il décrit dans sa Flore  "cette roche dénudée, très grande et fort curieuse, qui, vu de loin, a l'air d'une ruine ou d'une ancienne tour démantelée".

 

Dans mon jeune âge, l'apercevant des crêtes en arrière de Rodern, je crus longtemps que j'avais devant les yeux une tour féodale, un quatrième château de Ribeauvillé. Nous sommes ainsi amenés sur la voie de l'étymologie. Sans aucun doute, d'après cette ressemblance, la roche a été nommée primitivement Schloesselstein, en langage du pays Schlèsselstein puis dans le cours du temps l'è ouvert s'est transformé en é fermé ce qui appelle l'orthographe allemande Schlüsselstein et l'idée d'une clé s'est ainsi logée dans les imaginations..."

 

Bulletin de la Société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace 1902 : Notes sur Bergheim : H. Danzas.

Le Schlüsselstein d'après J. Rothmuller.

A la une

La vallée des chats !

Le Wasigenstein
Le Wasigenstein
Du Reichenberg au Saint-Ulrich par le Schlüsselstein
Du Reichenberg au Saint-Ulrich par le Schlüsselstein

Le Schlüsselstein.