Les hauteurs d'Ammerschwihr

Ammerschwihr - Wetterkreuz - Chapelle Flieger - Ammerschwihr

Description de la randonnée
Départ 

Ammerschwihr : parking à proxilité de l'Obertor

Propriétés 

Distance : 6,5 km

Dénivelé : 230 m

Carte IGN : 3718 OT

Remarques 

Promenade qui permet d'avoir une belle vue sur

Ammerschwihr, l'entrée de la vallée de la Weiss,

ainsi que sur Kaysersberg et le vallon du Walbach.

La montée au Wetterkreuz est assez raide.

Prendre le chemin (circulaire vert) qui conduit au Wetterkreuz ; il faut faire un écart d'environ   200m pour atteindre la croix. Revenir sur ses pas et se diriger vers le carrefour de la chapelle Flieger.

Descendre par le sentier (chevalet jaune) qui débouche sur un chemin viticole (non balisé) qui conduit à Ammerschwihr.

 

Hauteurs d'Ammerschwihr.kml
Place de marché Google Earth 132.8 KB

L'ours égaré dans le vignoble

"Geiler est né le 16 mars 1445 à Schaffhouse où son père exerçait un emploi administratif ; Schaffhouse faisait partie de l'Alsace supérieure, qui relevait de la domination autrichienne.

....

En 1448, son père qui, depuis deux ans, s'était établi comme notaire à Ammerschwihr, ayant été tué par un ours qui ravageait ses vignes, Jean fut recueilli et élevé dans la maison de son grand-père, à Kaisersberg, dont il prit le nom par souvenir et attachement de famille, suivant une coutume de l'époque."

...

Etudes : revue fondée par les pères de la Cie de Jésus : Jean Geiler de Kaysersberg 1910.

 

"Le père de Jean Geiler était notaire à Ammerschwihr. S'étant joint à des chasseurs qui poursuivaient un ours dont les vignes de ce bourg avaient beaucoup à souffrir, il eut le malheur de ne le frapper que d'une manière incomplète avec son épieu ferré. Le cruel animal se jeta sur lui et le mordit si furieusement dans une jambe qu'il se crut perdu. Il appela ses compagnons à son secours, mais ceux-ci épouvantés avaient fui pour assurer leur propre salut ; il fut réduit à lutter seul contre le péril. Les blessures qu'il reçut dans ce terrible combat ayant été envahies par la gangrène, l'infortuné tabellion mourut."

 

Beatus Rhenanus, Vita Joannis Geileri : cité dan Essai d'une Faune Historique des Mammifères Sauvages de l'Alsace : Charles Gérard 1871.

Jean Geiler de Kaysersberg : Philippe Sosson.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.