Le Mont Sainte Odile

Châtenois - route du Sel - Thanvillé - Andlau - Hohwald - Mont Sainte-Odile - Magelhof - Hohwald - Col du Kreuzweg - Villé - Dambach - Châtenois

Description de la randonnée
Départ  Châtenois
Propriétés 

Distance : 100 km

Dénivelé : 2000 m

Remarques 

Profil accidenté pour cette randonnée au

Mont Sainte Odile.

Le parcours est varié à traverse les villages

du vignoble et la forêt vosgienne.

La Route du Sel est particulièrement adaptée

à la promenade en vélo.

 

Se diriger vers Scherwiller et rejoindre Thanvillé par la Route du Sel. Arrivé au tournant avant Scherrwiller prendre la petite route forestière à gauche qui mène à Thanvillé.

Emprunter la D 253 et rejoindre Andlau.

Aller au Hohwald et grimper au Mont Sainte Odile.

Retourner au Hohwald en empruntant la D 426 puis la D 214 par Magelhof.

Grimper le col du Kreutzweg.

Descendre sur Villé et revenir à Chatenois par Blienschwiller et Dambach la Ville.

Mont Sainte Odile.kml
Place de marché Google Earth 252.8 KB

La route du Sel

"Le village de Saales est ancien. "Ce lieu dit Grandidier, est connu dans le diplôme du roi Childéric II, donné vers l'an 661 en faveur de l'abbaye de Senones, et dans celui de l'empereur Othon 1er, de 949 pour la même abbaye, sous le nom de Strata Sarmatorum, le chemin des Sarmates, des Vandales ou des Hongrois. " Cette via Sarmatorum allant de Scherrwillé par le val et par Saales jusqu'à Raon, n'était autre que la primitive route de la vallée, passant par Urbeis et reliant l'Alsace à la Lorraine, ou la Germanie aux Gaules. Le nom de Sarmates donné à cette voie ne semble pas indiquer un simple passage de ces peuplades, mais laisse plutôt supposer qu'une colonie de Sarmates s'est établie dans le val et dans la contrée voisine.

 

On sait que les Sarmates se firent chasser de leur pays par leurs esclaves qu'ils avaient armés contre les Goths, et que l'empereur Constantin les reçut dans l'empire, en  les répartissant dans diverses provinces, où il leur donna des terres à défricher. Ce chemin passant par Saales fut communément appelé via Salinatorum, via Salinaria, et c'est de là que l'endroit pris son nom, du sel et des sauniers qui venaient des salines de Lorraine, ainsi que du dépôt de sel qui y étaient établi pour l'Alsace."

 

M. Schickelé curé de Saales : Etat de l'Eglise d'Alsace avant la Révolution 1877.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

A la une

Où se trouve ce singulier cadran solaire qui date d'une époque où les thèses de Galilée étaient contestées ?

Le Nonselkopf (1257 m) à partir du Platzerwaesel et avant d'atteindre le Lauchenkopf (1354 m).

De Klingenthal au Mont Sainte-Odile en passant par le Kagenfels et le Dreystein.

Saint-Alexis et le pauvre sous l'escalier !