Du col d'Oderen au Gustiberg

Col d'Oderen - Tête de Fellering - Drumont - Gustiberg - Langenbach - Col d'Oderen

Description de la randonnée
Départ 

Col d'Oderen : suivre la vallée de Thann

jusqu'à Kruth et monter au col, direction

Ventron.

Propriétés 

Distance : 14 km

Dénivelé :  650 m

Restauration : FA du Gustiberg

03 89 82 75 25

Carte IGN : 3619 OT 

Remarques 

Après une montée un peu raide, la randonnée

se déroule sur la crête de la tête de Fellering

et du Drumont. Elle offre de belles vues sur

la vallée d'Oderen et du Bussang

Au col d'Oderen suivre le chemin (rectangle bleu) qui mène à la Tête de Fellering, au Hasenkopf et au Drumont.

Un sentier (triangle bleu puis triangle jaune) permet de rejoindre la ferme auberge du Gustiberg.

Revenir sur nos pas pour rejoindre le sentier (triangle bleu) qui permet de rejoindre le chemin forestier (non balisé) qui mène à l'abri du Langenbach en contournant le beau vallon de Rammersbach.

Par le Chemin des Alliés (triangle jaune) rejoindre le col d'Oderen.

Du Col d'Odren au Gustiberg
Du Col d'Oderen au Gustiberg.kml
Place de marché Google Earth 44.0 KB

Oderen et la haute vallée de la Thur

" … Placé entre Felleringen et Krüt, sur le chemin qui, de la voie romaine de Thann à Remiremont, passait par Saint Amarin et Bussang, Odern mettait en communication Ventron et Cornimont avec Thann, l'Alsace et l'empire. Krüt même devait passer par le chemin d'Odern à Ventron la Strössel de St Nicolas. Odern gagna encore en importance quand s'ouvrit le pélérinage célèbre de Notre Dame du Bon Secours, fréquenté autrefois non seulement par les habitants de la vallée mais encore par les Vosgiens et par les pieux fidèles de la vallée Munster.

 

La commune comprend dans sa banlieue ; le Bergenbach, le Thchar, le Mârle, le Hensehbach, le Raingott, le Hahnenbrunnen et le Steindenbach.

 

Primitivement l'église d'Odern dépendait de Saint Amarin. Dès les commencements de son existence, elle se trouvait construite sur le plateau d'une moraine au pied de laquelle coule la Thur. Incendiée en 1376 par les bandes anglaises, elle fut reconstruite en 1469 : simple chapelle d'abord, dans laquelle l'évêque de Bâle permit, en 1509, de conserver les Saint Sacrement, les Saintes Huiles et l'eau baptismale, elle ne devint le siège d'une paroisse qu'en 1569, servant pour Odern et Felleringen jusqu'en 1794, pour Krüt et Wildenstein jusqu'en 1837.

Le patron de l'église paroissiale est Saint Nicolas.

 

Odern avec Felleringen et Krüt a été successivement, en tout ou en partie, la propriété des Thurensiens, des Francs, des Autrichiens et des Français.

Les comtes de Horbourg-Wurtemberg, les seigneurs de Bollwiller et les abbés de Murbach ont été, pendant plusieurs siècles, les maîtres et les usufruitiers de toute cette haute vallée.

Les chanoinesses de Remiremont tenaient à Odern jusqu'en 1539 pour leurs propriétés de la rive droite de la Thur, une cour colongère à laquelle ressortissaient les trois villages.... "

 

 

Revue catholique d'Alsace : Rixheim 1905 : Felleringen, Odern et Krüth : Abbé G. Sifferlen.

Le blason d'Oderen avec les clés de l'abbaye de Remiront et le lévrier de l'abbaye de Murbach.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.