Du Heissenstein à Baumgarten

Heissenstein - Zell - Itterswiller - Baumgarten - Bernardvillé - Reichsfelden - Sommerrain - Heissenstein

Description de la randonnée
Départ 

Croisement entre D253 et route forestière 

du col de l'Ungersberg

(non loin du Heissenstein).

Propriétés 

Distance : 12 km

Dénivelé : 260 m

Restauration : restaurant Arnold à Itterswiller.

Carte IGN : 3717 ET

Remarques 

Promenade sans difficultés à travers le

vignoble du piémont de l'Ungersberg et

découverte du site de l'abbaye de Baumgarten

Le point de départ se situe à l'intersection de la route en provenance de Thanvillé avec la route forestière de l'Ungersberg non loin du lieu-dit Heissenstein.

Prendre le chemin (rectangle rouge blanc rouge) qui passe à Heissenstein et descend vers Nothalten.

A Zell, prendre le chemin (disque jaune) qui mène à la D253 et à Itterswiller à travers les vignes.

Retourner sur la D253 et aller à Baumgarten (disque rouge) puis, par le chemin Bernardvillé.

Rentrer dans le village pour atteindre le chemin viticole qui à flanc de coteaux mène à Reichsfeld (croix rouge).

Traverser ce village, descendre la rue Mathias Ringmann jusqu'à la rue Brunnen.

Par le vignoble (non balisé), contourner l'Ungersberg et rejoindre le chemin (rectangle rouge blanc rouge) qui conduit au Sommerrain.

Regagner le point de départ en prenant, à gauche, la route forestière. 

Du Heissenstein à Baumgarten.kmz
Archives compressées en format ZIP 13.3 KB

Baumgarten hier et aujourd'hui

"...une chapelle et une ferme ont conservé le nom de Baumgarten, restes d’une ancienne abbaye de l'ordre de Citeaux, fondée, selon l’opinion la plus probable, en 1125, par Cunon*, évêque de Strasbourg, et par la noblesse de cette ville. Cette abbaye fut confirmée par une bulle du pape Célestin, en 1195. En 1487 l’abbé de Baumgarten** fut chargé par un chapitre général de son ordre, de corriger et de faire imprimer le Missel de Citeaux. L’abbaye de Baumgarten fut détruite par les rustauds en 1525, et plus tard on démolit les bâtiments pour servir à fortifier Benfeld contre les Suédois; ses revenus furent réunis à la mense épiscopale de Strasbourg. On invoque dans la chapelle, qui existe encore, les quatorze saints connus sous le nom d’auxiliateurs..."

 

* Cunon de Michelbach évêque de Strasbourg au 12ème siècle.

** Nicolas Salicetus

Histoire des Saints d'Alsace : M. l'abbé Hunckler 1837.

 

"Salicetus, Nicolas, docteur es arts libéraux et en médecine, abbé de l'abbaye cistercienne de Baumgarten, est né à Berne dans la première moitié du XVème siècle et s'appelait de son vrai nom Wydenbosch (Weidenbusch).

..l'abbé Jean de Citeaux*...le nomma abbé de Baumgarten...au pied de l'Ungersberg (14 novembre 1482).

...cette abbaye était tombée bien bas : son incorporation à l'abbaye de Neubourg, prononcée par le chapitre général de 1456, n'avait pu la tirer de sa situation fâcheuse. Obérée de dettes, beaucoup de ses terres avaient été engagées par l'abbé Jean II qui avait grand besoin d'argent pour ses expériences d'alchimie et sa ruine totale n'était qu'une affaire de temps. Par son activité prodigieuse, son énergie peu commune, Salicius était bientôt parvenu à mettre de l'ordre dans les finances...S'il ne parvint pas à donner à cette maison son ancienne splendeur, du moins il en retarda la chute.

...Réputé dans tout l'ordre de Citeaux comme homme très savant, il fut chargé par le Chapitre général, tenu en 1487, de l'impression de tous les livres liturgiques en usage dans l'Ordre..."


*Jean X de Cirey

Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l'Alsace : Edouard Sitzmann 1910.

 

"… Le 2 décembre 1895, les moniales sont transférées à Ergersheim, où elles prennent le nom de ND d’Altbronn, sanctuaire marial local. Le monastère d’Ergersheim, développé à partir d’un petit château était implanté en bordure du village, tout près de l’église paroissiale, dont l’horloge dans le clocher sonnait, non seulement les heures, mais aussi tous les quarts d’heure, jour et nuit. Progressivement, le village, en un siècle, était devenu, sinon une petite ville, du moins un gros bourg et le nombre des moniales avait fortement diminué. Il semblait nécessaire de trouver un autre lieu. C’est alors que Mère Marie-Odile eut l’audace d’acheter l’hôtel de grand luxe qu’était devenu Baumgarten en 1966, où rien ne manquait, sauf un lieu de culte ; un ancien monastère cistercien, dans un site merveilleux. Les 15 moniales de la communauté y arrivèrent le 3 décembre 2009..."

 

Extrait de la conférence du Père Placide Vernet 30 juin 2012.

Photo : vestige de l'ancien monastère.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Où se trouve ce beau paysage d'automne ?

Chapelle des 14 Saints-Auxiliaires
Chapelle des 14 Saints-Auxiliaires

Une chapelle attenante à l'abbaye de Baumgarten

De Soultzmatt à la Gauchmatt en passant par Osenbach

La Vallée Noble
La Vallée Noble

La Gauchmatt et les coucous