Edouard Sitzmann (1836-1918)

"Sitzmann François Ignace en religion Frère Edouard - Historien (Wettolsheim (68) 30.7.1836 - Ehl (67) 2.2.1918).

Fils de Joseph Sitzmann, viticulteur, et de Thérèse Renz, il se rend en 1850 à l'Ecole de Wettolsheim tenue par les frères de la Doctrine Chrétienne et deux ans plus tard, entre au postulat des frères établi alors à la "Providence" de Hilsenheim. Il prononce ses premiers voeux en 1855 ; de 1857 à 1860, il est maître-adjoint à Merxheim (68), d'où il écrit à Napoléon III pour le féliciter au nom de sa commune d'avoir échappé à l'attentat de janvier 1858, puis d'avoir signé la paix de Villafranca en juillet 1859. En novembre 1860, Frère Edouard est chargé d'ouvrir la nouvelle école communale de garçons à Reichshoffen (67). En 1863, il est appelé à Matzenheim (67) où la congrégation vient d'ouvrir une école, en qualité de Directeur. En 1865, Eugène Mertian, fondateur des frères de la Doctrine Chrétienne, le propose à l'Inspection Académique du Bas-Rhin pour la prise en charge de l'Ecole Saint Jean près de Saverne ; il y reste de 1865 à 1866. Puis il dirige successivement les écoles communales de Boersch (67) (1866-1867), de Zillisheim (68) (1867- 1889) et Brumath (1889-1901). Religieux et éducateur, le frère Edouard Sitzmann est surtout connu pour ses publications ..."

d'après L'Alsace sous la direction de Bernard Vogler 1987

A la une

 Une chaume prisée pour la traite

Westhalten vu du Niehland
Westhalten vu du Niehland

De Wasserbourg au Petit Ballon

Au sommet du Petit Ballon
Au sommet du Petit Ballon

Les seigneurs de Morimont et la naissance de la confédération helvétique