Visite du Hohen Geroldseck

Seelbach Schönberg - Hohen Geroldseck

Description de la randonnée
Départ 

Seelbach Schönberg :

par la Ludwigstrasse, accéder au col

Propriétés 

Distance : 3 km

Dénivelé : 160 m

Remarques 

Une petite promenade sans difficulté pour

visiter cette ruine imposante et bien

restaurée de l'Ortenau.

Par Lahr, rejoindre Seelbach Schönberg et se garer sur le parking du col.

Le Hohen Geroldseck domine les vallées de Lahr et de Biberach.

La montée au château peut se faire par la route du Schlossberg et la descente par le Burgpfad. 

Hohen Geroldseck.kml
Place de marché Google Earth 219.5 KB

L'histoire mouvementée du Hohen Geroldseck

" ...D'après la légende, c'est aux alentours de l'an 800 qu'un parent de Charlemagne, du nom de Gerold ou Kerold, construisit ce château sur un éperon rocheux où se trouvait jadis un observatoire romain. Il serait à l'origine, de trois famille nobles des Vosges du Nord, de la Forêt Noire et du Vorarlberg. L'histoire prouve que ce Gerold, frère de Hildegarde, mourut sans laisser d'enfants et d'héritiers. Il possédait des biens dans la région de Betholdsbaar et peut-être aussi dans le Kraichgau. Le fait que le château porte le nom d'une personne témoigne d'une origine très ancienne.


Toutefois d'après les documents historiques en notre possession, l'origine de la famille remonte à un Walther, qui, dans la deuxième partie du treizième siècle, épousa Heilika (Helga) de la dynastie des von Malberg et prétendit ainsi à l'héritage. Après l'accord de Malberg en 1277 la famille se divisa en deux lignées : Geroldseck-Lahr et Gerodseck-Veldenz. En 1430, pendant la guerre qui opposa les fils de Walther au père, c'est Heinrich von Fûrstenberg qui hérita du château. En 1471, le château fut occupé par les strasbourgeois et les bernois en représailles de brigandages passés. En 1486, l'électeur palatin Philippe, suite à une querelle avec l'empereur Maximilien, le pris d'assaut et le conserva jusqu'en 1504 année ou l'empereur le repris et le donna en fief impérial à Gangolf von Hohengeroldseck.


La lignée des Hohengeroldseck s'éteignit en 1634 et l'Autriche confia le droit d'héritage à la fille du dernier comte, la femme du margrave Friedrich V von Baden, puis au comte Adolph von Kronberg. Les querelles d'héritage qui en résultèrent furent interrompues par les ravages de l'invasion française de 1689.


Après l'extinction de la famille des von Kronberg, en 1692, c'est le margrave Friedrich VII de Baden-Durlach qui entra en possession du château. Il fut à nouveau dépossédé en 1705 puisque l'Autriche confia le fief aux comtes von der Leyen... "


Führer durch den Schwarzwald : Dr Karl Wilhelm Schnars : 1865. Traduction libre.

Reproduction : armoiries des Hohengeroldseck : château de Hohen Geroldseck.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.