Le tour du Lispach

Description de la randonnée
Départ

Parking situé à proximité du barrage

Propriétés 

Distance : 2 km

Dénivelé : 30 m

Restauration :

Auberge des skieurs à  La Bresse.

Carte IGN :  3618 OT

Remarques 

Agréable petite promenade en altitude

autour d'une tourbière. 

Un chemin circulaire aménagé permet de faire le tour du lac (circulaire jaune).

Tour du Lispach.kml
Place de marché Google Earth 89.2 KB

La tourbière du Lispach

" ...Sur le lac de Lispach, on voit de véritables ilots flottants : une croûte mouvante le recouvre, formé de racines de joncées, de cypéracées ; de jeunes bouleaux, hauts de deux mètres, vivent à sa surface avec d'autres arbustes pour former un amas solide qui ne tardera pas à remplir tout le bassin...

 

Quand la tourbe des lacs atteint le niveau du sol environnant, les sphaignes s'y développent comme dans les tourbières émergées...

 

Partout dans les Vosges, où l'eau des pluies ou des sources ne trouve pas d'écoulement, nous voyons de petits bassins où des racines ligneuses vont puiser leur nourriture, puis les sphaignes s'implantent sur ces racines. Ce sont des mousses qui absorbent de prodigieuses quantités d'eau...

 

Ces tourbières émergées sont très abondantes sur les pentes du Hohneck et sur le chaumes du lac Blanc... "

 

Mémoire sur les lacs et les tourbières des Vosges : Charles Grad : annales de la Société d'Emulation du département des Vosges : 1871.

Reproduction : les sphaignes.

La petite république

" ...La commune de La Bresse avait sa coutume particulière, image naïve des anciens temps, et constituait une petite république sous l'autorité des ducs de Lorraine. Elle rendait elle même la justice. Son tribunal se composait d'un maire, d'un lieutenant du maire, de huit jurés et d'un doyen ou huissier. On ne pouvait être maire qu'une seule fois dans sa vie.

 

Les habitants nommaient à ces fonctions. Le maire choisissait son lieutenant parmi les anciens maires, et le doyen sur une liste de trois candidats présentés par les jurés. Ceux-ci désignaient trois de leurs successeurs, le maire sortant était de droit le quatrième juré, et les citoyens, réunis sur la place, élisaient par acclamation les quatres derniers. Rien n'était plus simple comme mécanisme électoral...

 

Le plaid banal avait lieu tous les samedis pour les habitants du village et sans aucune distinction de jour pour les défoirains ou étrangers..."

 

Les Vosges pittoresques et historiques : Charles Charton :1862.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.