Des Zimmerbach à Saint Alexis

Zimmerbach - Tuckheim - Brand - Niedermorschwihr - Sommerberg - Katzenthal - Ammerschwihr - Kaysersberg - Saint-Alexis - Hunawihr - Bennwihr - Ingersheim - Zimmerbach

Description de la randonnée
Départ  Zimmerbach
Propriétés 

Distance : 48 km

Dénivelé : 1100 m

Restauration : Auberge de Saint Alexis

Carte IGN : 3718 OT

Remarques 

Belle promenade à travers les vignes avant la

montée, assez longue, à Saint-Alexis. Après

une longue descente sur Hunawihr, le retour

se fait à nouveau à travers les vignes jusqu'à

Bennwihr.

Après le Carrefour des Vignes, prendre la piste

cyclable juqu'à Ingersheim.

Prendre le chemin des vignes qui mène à la scierie Olry.

Traverser la route des Trois Epis pour rejoindre le chemin derrière la cave de Turckheim.

Contourner l'Eichberg jusqu'au col du Brand et regagner Niedermorschwihr.

Prendre la route des Trois Epis, puis le chemin à droite qui mène au Sommerberg.

Descendre sur Katzentahl, Ammerschwihr et Kientzheim par la route.

Prendre la piste cyclable des vignes qui mène à Kayserberg puis le chemin qui monte dans la vallée du Toggenbach jusqu'à Saint-Alexis. Cette route, goudronnée au début, passe à proximité des étangs (disque jaune au départ).

 

De Saint Alexis rejoindre à nouveau la route de Riquewihr puis prendre à droite un chemin horizontal (croix bleue).

Au carrefour Seelacker, prendre la route qui descend sur Hunawihr. La descente peut aussi se faire sur Ribeauvillé ou directement sur Riquewihr.

Rejoindre Zellenberg, Beblenheim et Mittelwihr par le sentier des Grans Crus..

Par la route rejoindre la piste cyclable qui mène à Ingersheim.

De Zimmerbach à Saint Alexis.kml
Place de marché Google Earth 163.8 KB

Saint-Alexis et le pauvre sous l'escalier

Au pied du Seelbourg et du Koenigstuhl, à une altitude de 650 mètres une ancienne ferme et une petite chapelle rappellent l'existence d'un ermitage dont l'origine remonte au Moyen Age. De nos jours, lieu de randonnée privilégié, cet endroit idyllique attire chaque année de nombreux visiteurs alliant promenade et détente. Une histoire de plus de 500 ans.

 

L'origine de cette construction remonte probablement au 15ème siècle. Elle servait de refuge de chasse à la noblesse locale et plus particulièrement à Etienne de Bavière, bailli impérial de Kayserberg de 1442 à 1445. Son fils Alexis fut sûrement à l'origine du petit sanctuaire. Il semble que vers 1485, le terrain et la demeure devinrent propriété de la ville de Kayserberg par acte de donation. L'ancienne maison de chasse se transforma en ermitage hébergeant un frère forestier également chargé de la surveillance de la forêt indivise de Karserberg Kientzheim Sigolsheim. Cet ermitage pris le nom de Toggenbach en raison du petit cours d'eau tout proche empruntant la vallée en direction de Kayserberg.

...

La chapelle consacrée à Saint Alexis fêtait sa dédicace le 17 juillet. Dans son iconographie de l'art chrétien, Louis Réau nous narre la vie de Saint Alexis.

"Fils d'un ancien patricien romain, il abandonna sa fiancée le jour même des noces, distribua ses biens aux pauvres et partit en pèlerinage en Terre Sainte où il vécut comme un mendiant des aumônes qu'il recevait à la porte des églises". Il serait mort en Orient, à Edesse, vers 405.

 

Mais d'après une version plus tardive, après une longue absence, il revint à Rome où il passa les dernières années de sa vie, sans être reconnu par les siens, logeant sous l'escalier de la maison paternelle. c'est pourquoi on l'appelle "le pauvre sous l'escalier".

...

Saint Alexis de l'ancien ermitage à l'auberge d'aujourd'hui : Francis Lichtle : 4 Sociétés d'Histoire de la Vallée de la Weiss 1999.

Reproduction : Saint-Alexis : l'auberge et la chapelle.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

A la une

Un village médiéval blotti au pied d'un grand cru !

La réponse

La ville Munster vue du Galgenberg (la colline du gibet).

Dans la brume matinale, de Sélestat à Illhaeusern par l'Illwald.

Les crues de l'Ill et à propos de ND du Chêne.