De Sewen au Ballon d'Alsace

Sewen - Lac de Sewen - Lac d'Alfeld - Rundkopf - Col de Ronde Tête - Ballon d'Alsace - La Chaumière - Tête des Redoutes - Petit Langenberg - Sewen

Description de la randonnée
Départ 

Parking à proximité de l'église Notre Dame

de Sewen

Propriétés 

Distance : 16 km

Dénivelé :  900 m

Restauration : Hôtel Restaurant du Sommet

Carte IGN : 3520 ET

Remarques 

A partir de Sewen, un beau sentier

nous permet de longer le lac de

Sewen et d'atteindre le lac d'Alfeld. 

 

La montée au Ballon d'Alsace est

raide et longue, mais elle offre

de belles vues sur la vallée de

Masevaux.

 

Le Ballon d'Alsace est un

promontoire qui permet d'avoir

un aperçu panoramique

sur les Vosges du Sud. 

 

 

Suivre le sentier rectangle bleu qui longe le lac de Sewen et permet d'atteindre le lac d'Alfeld.

Monter au Rundkopf (chevalet rouge) et au col de Ronde Tête.

Rejoindre le GR (rectangle rouge) qui mène au sommet du Ballon d'Alsace.

Jeter un coup d'oeil sur la statue de la Vierge, le monument dédié à Jeanne d'Arc, le monument des démineurs et la stèle René Pottier.

Descendre sur la Chaumière (rectangle rouge), le Petit Langenberg (chevalet rouge) et Sewen.

Sewen Ballon d'Alsace.kmz
Archives compressées en format ZIP 15.7 KB

René Pottier, premier Roi de la Montagne

« L'étape Nancy-Besançon propose une grande première. Avec des passages à 10% de dénivellation, le tour de France emprunte réellement la montagne. Au pied du Ballon d'Alsace, les coureurs laissent leurs vélos de « plaine » pour enfourcher des machines dotées d'un développement de 4,50m. Dans sa voiture suiveuse, Henri Desgrange se pose des questions sur le bien fondé de cette audacieuse entreprise.

 

Les premières rampes sont escaladées à vive allure, à près de 20 km/h ! En tête, Henri Cornet démarre, Louis Trousselier et Emile Georget ne peuvent pas répliquer. Un peu plus haut, Hippolyte Aucouturier, grand favori de l'épreuve, cède à son tour. Devant, Henri Cornet et René Pottier dégoulinants de sueur entament un combat de haute volée.

 

René Pottier se met en « danseuse », accélère et prend deux longueurs d'avance. Henri Cornet le rejoint à grand peine, mais René Pottier redémarre et cloue au sol le jeune Henri Cornet. Le leader René Pottier, plié en deux sur sa machine, passe en tête au sommet devant Hippolyte Aucouturier Louis Trousselier et Henri Cornet. Mais, pour ce dernier, il va devoir attendre sa voiture plus de 20 minutes au sommet, car elle est tombée en panne un peu plus bas et il ne peut pas changer de vélo. Quant à Jean-Baptiste Dortignacq, victime de deux crevaisons, il est contraint de rouler sur la jante pendant 2 heures.

 

A l'arrivée, Hippolyte Aucouturier, remarquable dans la descente, rejoint René Pottier et gagne l'étape. Ce dernier, avec 10 minutes de retard, laisse les commandes de ce troisième Tour de France à Louis Trousselier. Mais, René Pottier, restera toujours le premier « Roi de la Montagne ». »

 


NB : René Pottier (1879 – 1907) gagnera le Tour de France de 1906 et remportera 6 étapes.

Compte-rendu de la 2ème étape (Nancy-Besançon) du 3ème Tour de France de 1905 tiré du site Mémoire du cyclisme.

 Photo : René Pottier en 1906 : Vélo-club de Levallois.

La promotion du pèlerinage de Sewen

"... Evoquons enfin la personnalité de Bergman von Olpe. C'était un clerc bâlois, qui avait fait carrière et qui cumulait les bénéfices, c'était également un homme d'affaires ; la marchandise dont il s'occupait était le livre imprimé. Editeur avisé, Bergman von Olpe avait publié en 1494 le premier best-seller de l'histoire, la Nef des fous de son ami Sébastien Brant qui résidait alors à Bâle.

 

Deux ans plus tôt, ce "gentleman qui savait utiliser les presses", avait voulu redonner un nouvel essor au pèlerinage de Sewen, une paroisse des Vosges alsaciennes dont il était le recteur. Comme l'édition lui avait prouvé l'importance de la publicité, il pria Brant de faire figurer Sewen dans l'un de ses poèmes en l'honneur de la Vierge et son officine en assura la publication en 1494..."

 

Religion et mentalités au Moyen Âge : les pèlerinages mariaux en Alsace à la fin du Moyen Âge : Francis Rapp : 2003.

Reproduction : fragment d'un triptique de la Nef des Fous : Jérôme Bosch (1450-1516) : Musée du Louvre.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.