Frankenbourg

La Vancelle - Rocher du Coucou - Stangenplatz - Frankenbourg - La Vancelle

Description de la randonnée
Départ 

La Vancelle : prendre la direction Ste Marie

aux Mines et à Hurst monter à La Vancelle.

Se garer sur le parking à l'entrée du village.

Propriétés 

Distance : 11 km

Dénivelé : 600 m

Restauration : repas tiré du sac.

Carte IGN : 3717 ET

Remarques

Promenade sur les hauteurs de La Vancelle

et découverte des ruines du Frankenbourg.

Il est possible de rallonger un peu la randonnée

en se rendant au sommet du Chalmont où on a

un beau point de vue sur la vallée de

Ste Marie aux Mines.

Passer devant le restaurant Frankenbourg et se diriger vers le Chalmont (rejoindre le sentier croix bleue).

Arrivé au col, prendre à droite (rectangle jaune puis croix jaune) le sentier qui longe la ligne de crête. Vous passerez devant un imposant amas rocheux et un point de vue sur la vallée de Ste Marie aux Mines.

Se diriger ensuite vers le rocher du Coucou (Pylone TDF). Admirez les trois châteux qui gardent l'entrée de la Vallée de Ste Marie aux Mines : Ortenbourg, Ramstein et Frankenbourg.

Descendre par le chemin qui mène au Stangenplatz et prendre à droite vers le Schlossberg.

Monter au Frankenbourg qui domine la vallée de Ste Marie aux Mines et la Val de Villé.

Frankenbourg
Frankenbourg.kml
Place de marché Google Earth 50.3 KB

Le Frankenbourg

"... Sur la montagne qui domine ce village et qui sépare le val de Villé du val de Lièpvre, on voit les ruines du château de Frankenbourg, dont la tradition attribue la fondation à Clovis, vulgairement das Grither-Schloss (le château de Gereuth*).

 

La première mention de Frankenbourg se trouve dans une charte de l'an 1105 ; il appartenait alors aux comtes de Werd, qui furent élevés à la dignité de landgraves vers l'an 1196. Vendu à l'évêché de Strasbourg, il fut d'abord possédé en fief par les comtes de Werd, puis engagé, en 1394, au comte de Linange et, en 1411, à Burcard de Lützelstein.

 

Le fils de ce dernier, de concert avec le comte Jean d'Ebersheim, tenta de s'emparer, en 1446, de l'archevêque d'Arles, lorsque ce prélat revenait d'une diète tenue à Francfort pour le rétablissement de la paix de l'Eglise. L'archevêque leur échappa mais quarante personnes de sa suite, quatre vingt chevaux et plusieurs voitures chargées d'effets précieux tombèrent au pouvoir des agresseurs, qui allèrent s'enfermer dans le château de Frankenbourg.

 

Le cardinal, malgré tout son crédit, ne put se faire remettre en possession des objets enlevés ; on ne lui rendit que les hommes et les chevaux.

 

En 1470, le château était la propriété de la ville de Schlestadt. Il fut détruit par un incendie en 1582 ..."

 

* Gereuth : terre en friche en allemand du Moyen-Âge.

L'Alsace ancienne et moderne par Baquol : troisième édition refondue par Ristelhuber : 1865.

Reproduction : Bernard Chenal.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

A la une

Un orage se prépare - mais où ?

Les charbonniers qui peuplèrent cette région au XVIème siècle n'étaient pas soumis à l'impôt ; d'où le nom de Fréland (FreiLand).

Pour profiter d'une vue panoramique et parcourir une montagne mystérieuse parsemée de mégalithes : le tour du Petit Ballon en passant par le Steinberg.

A propos du welche.