Le Tour du Grand Ballon à partir du lac du Ballon

Lac du Ballon - Ferme Auberge du Haag - Oberer Sattel - Gerstacker - Ferme Auberge du Grand Ballon - Roedelen - Gustiberg - Lac du Ballon

Description de la randonnée
Départ  Lac du Ballon (991 m)
Propriétés 

Distance : 13 km

Dénivelé : 550 m

Restauration :

Ferme Auberge du Grand Ballon

Autres points de ravitaillement :

Ferme Auberge du Haag,

Ferme Auberge du Roedelen,

Ferme Auberge du Gustiberg

03 89 74 05 01

‎Carte IGN : 3719 OT

Remarques 

Au départ du mystérieux lac du Ballon,

une belle randonnée, tantôt en forêt,

tantôt sur les chaumes, autour de ce

massif qui constitue le point culminant

des Vosges.

NB : la route forestière d'accès au lac

du Ballon est étroite et un peu chaotique.

Après Guebwiller, prendre la direction du Markstein et à la sortie de Linthal, après le lieu-dit Dauvillers, prendre la petite route goudronnée à gauche qui mène au Lac du Ballon.

Prendre le sentier qui longe le lac (rectangle rouge blanc rouge) qui mène à la ferme du Haag (1227 m) au pied du Grand Ballon.

Prendre le sentier (croix jaune puis rond jaune) jusqu’à la ferme Gerstacker.

Longer la ferme et quitter le sentier balisé pour remonter vers la ferme auberge du Ballon (flanc sud est du Grand Ballon 1115 m) ou poursuivre en descendant au Firstacker pour remonter après (voir fichier Google Earth).

Remonter vers Judenhut (losange rouge 1227 m).

Se diriger vers le Roedelen (rectangle rouge blanc rouge) et

le Gustiberg (964 m ).

Redescendre sur le lac du Ballon (croix bleue).

Tour du Grand Ballon
Tour du Grand Ballon.kml
Place de marché Google Earth 34.7 KB

Le Grand Ballon

 

"En approchant du Grand Ballon (ou Ballon de Guebwiller) les Vosges n'ont plus partout cette verdoyante parure de forêts qui fait le charme du Hohwald ou du Donon. Il y a plus de Chaumes servant de pâturages, des bruyères encore, plus d'espaces gris et pelés que la neige recouvre durant six mois. Un beau lac aussi, le lac du Ballon, formé derrière une digue morainique,  très poissonneux, paraît-il ; en ce moment, il paraît d'un noir d'encre, dans sa ceinture de sapins sombres, sous les nuées violettes, emportées par l'ouragan et que des éclairs déchirent. Car l'orage vient d'éclater. Un bien magnifique spectacle que l'orage en montagne, mais lorsqu'il s'y mèle le vent terrible qui m'oblige à me courber pour ne  pas être jeté dans un ravin, la brume épaisse qui s'accroche autour des cimes, s'entr'ouvrant parfois sous l'effort de la tempête pour montrer bien loin les vallées de Guebwiller et de Saint Amarin ...il vaut mieux gagner un abri. Fort heureusement l'hôtel du Ballon est proche, plein d'excursionnistes de Mulhouse et qui étaient venus dans l'espérance de voir les Alpes!"

 

Lucien Fretin : Compte-rendu d'un voyage en Alsace fait en août 1901. 1903

La blanchisseuse d'Altenbach

"Hübscher, Catherine, maréchale Lefèbvre, duchesse de Dantzig, immortalisée par Sardou dans Madame Sans-Gêne, naquit le 2 février 1753, au hameau d'Altenbach, faisant alors partie de la commune et de la paroisse de Saint Amarin. Sortie d'une famille peu fortunée, son éducation et son instruction furent des plus simples et des plus rudimentaires. Après sa première Communion, elle alla servir en condition chez les industriels Koechlin à Willer. Type de femme extraordinaire, d'un caractère ouvert, jovial, d'allure décidée, elle saisit la première occasion favorable pour suivre ses goûts aventuriers et partir, vers 1780, comme vivandière, pour Versailles. Plus tard, établie blanchisseuse, rue Poissonnière à Paris, elle connut et aima sincèrement le sergent des Gardes Françaises, Lefèbvre, un enfant de l'Alsace comme elle, beau soldat, possédant alors moins d'argent que d'espérance. Devenu la femme du sergent, elle monta avec lui en grades, mais resta toujours, dans la gloire, la brave et fruste Catherine Hübscher.

...

Dictionnaire de biographie des hommes célèbres d'Alsace :

Edouard Sitzmann : 1909-1910

Photo : Mme Sans Gêne : auteur anonyme.

Vauban et le lac du Ballon

"Le lac du ballon est élevé de 801 mètres au-dessus de Colmar et est situé dans un entonnoir, dont les parois s'élèvent de 254 mètres au-dessus du niveau de l'eau, au pied du Belchenkopf (*). On évalue sa superficie à 75 000 mètres carrés, et sa profondeur moyenne à 30 mètres.

Pour alimenter le canal de Neuf-Brisach, Vauban avait fait construire, à l'embouchure du lac, une écluse et un fossé de 3 mètres de profondeur, appelé Seebach, qui aboutit à la Lauch. En 1740 les pluies et les neiges firent monter les eaux du lac à une hauteur extraordinaire, et le 21 Décembre, au milieu de la nuit, l'écluse et la digue rompirent avec un fracas horrible ; une énorme masse d'eau, haute de 16 mètres (50 pieds) se précipita avec fureur dans la vallée et inonda les environs. Guebwiller et Isenheim éprouvèrent des pertes incalculables. Dans ce dernier village, quatorze maisons devinrent la proie du torrent. Une inondation semblable eut lieu en 1778....."


* Grand Ballon

NB : voir les carrières de Bergholtz.

Statistique Générale du Département du Haut-Rhin : Achille Penot 1831.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

A la une

Bien que placée sous la protection de Sainte Richarde

elle n'a pas échappé à la

destruction !

Un vitrail du père Kim En Joong et des ateliers Loire dans la collégiale de Thann.

De Saint Barnabé à Buhl par Murbach et Lautenbach.

Origine et rayonnement du prieuré de Lautenbach et pour un petit fût de "Sporen".