Du Bilstein au Climont

Charbes - la Sachelingoutte - Bilstein - Climont - Pransureux - Charbes

Description de la randonnée
Départ 

Petit parking situé à proximité de l'école

de Charbes

Propriétés

Distance : 14 km

Dénivelé : 650 m

Restauration : Auberge des Cimes

Carte IGN : 3617 ET

Remarques 

Pour atteindre la ruine du Bilstein il faut

compter avec un dénivelé  de 200 m sur

environ 3 km.

Ensuite, un chemin forestier pratiquement

horizontal et très agréable conduit au pied

du Climont.

 

Suivre la route forestière (balisage triangle jaune) qui conduit à la Sachelingoutte et au chemin qui mène au Climont (chevallet jaune).

Faire un aller-retour pour visiter la ruine du Bilstein.

Le retour se fait par le GR 532 (rectangle jaune) jusqu'au point de vue sur l'Ungersberg qui se trouve à proximité du Blanc Noyer.

Descendre su Charbes par la petite route (disque rouge).

Du Bilstein au Climont.kml
Place de marché Google Earth 33.6 KB

L'infortune du chevalier Jean Marx de Eckwersheim

" … Au-dessus d'Urbeis sont les ruines du château de Bilstein*, qui était autrefois une dépendance de celui d'Ortenberg. Il fut habité au 15ème siècle, par le chevalier Jean Marx, qui se distingua par sa valeur à la bataille de Nancy, où il fit le comte de Nassau prisonnier et le conduisit à Bilstein.

 

Ayant refusé de livrer le comte à la ville de Strasbourg, sous la bannière de laquelle Marx avait fait la guerre, les Strabourgeois surprirent le château et s'emparèrent du prisonnier, qui leur paya une rançon de 50 000 florins. Plus tard, Jean Marx eut un procès avec Antoine Wilsperger, bailli épiscopal de Saverne.

 

Ce dernier d'un caractère brutal et cruel, jura qu'il ferait de son adversaire un vrai Marx (cette famille avait dans ses armoiries deux mains coupées). Jean tomba en effet au pouvoir de son ennemi et eut les deux mains tranchées. Avant de mourir il assigna Wilsperger au tribunal de Dieu et l'on assure que le bailli fut saisit d'une telle terreur qu'il tomba mort à l'instant même, sans pouvoir prononcer une seule parole ... "

 

 *ne pas confondre avec le château de Bildstein situé près d'Aubure.

Dictionnaire Géographique, Historique et Statistique du Haut et Bas Rhin : Jacques Baquol 1851.

Blason de la famille Marx von Eckwersheim : Bulletin communal d'Eckwersheim : été 2010. 

D'argent au chef de sable et deux bras en pals accostés brochant sur le tout de l'un en l'autre posés de telle manière que les mains seules qui sont appaumées se trouvent dans le chef Cimier un bonnet de sable retroussé d'argent sommé des deux bras.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.