Des Bagenelles au col du Bonhomme

Col des Bagenelles - Chapelle Sainte Claire - Col du Bonhomme - Pré des Raves - Col des Bagenelles

Description de la randonnée
Départ 

Col des Bagenelles

Propriétés

Distance : 11 km

Dénivelé : 360 m

Restauration : Col du Bonhomme :

auberge du Col du Bonhomme,

relais des Vosges

Col des Bagenelles : La Graine Johé

Carte IGN : 3718 OT

Remarques 

Une petite randonnée qui offre de belles

vues sur le vallon du Bonhomme.

Le retour se fait par le GR 531, à travers

des forêts de sapin et en passant par le

col du Pré des Raves.

Prendre la petite route (circulaire rouge) située légèrement en contrebas du col des Bagenelles. Suivre ce chemin jusqu'au col du Bonhomme en passant Renaud Rausch, La Gloserie, le Rond Gazon et la Chapelle Sainte Claire.

Revenir par le GR 531 (rectangle bleu) qui monte au col du Pré des Raves pour descendre sur le col des Bagenelles. Un sentier de liaison (rectangle bleu blanc bleu) permet de rejoindre le col.

Des Bagenelles au col du Bonhomme.kml
Place de marché Google Earth 393.8 KB

Rendez-vous avec le destin

à 10 h le général Bataille, commandant la 41ème division, accompagné du capitaine Couillaud, de son Etat Major, quitte le poste de commandement de la 82ème Brigade qui est téabli au passage à niveau de la gare de Clefcy et se rend en automobile au col du Bonhomme.

 

à 11h il arrive au col du Bonhomme soumis à ce moment à un bombardement intense. Il monte aussitôt au Rossberg accompagné du Leutenant Colonel Gratier commandant le groupe du Bonhomme et inspecte les positions.

à 11 h 40, retour au col du Bonhomme où le bombardement redouble d'intensité. Le général Bataille observe depuis les maisons du col lorsqu'un projectile de 19 cm éclatant juste devant lui, le frappe mortellement ainsi que le capitaine Couillaud.

 

(Le rapport circonstancié a été dressé par le commandant Cambuzat, commandant l'Artillerie du groupe du Bonhomme et a été adressé au groupe des Vosges).

 

Extrait des journaux des unités de la 41ème division d'infanterie à la date du 8 septembre 1914.

Reproduction : stèle commémorative située au col du Bonhomme.

Une ruine si insignifiante

"... Judenburg était un autre château de la prévôté d'Orbey, tout proche du bourg de Diedolshausen où il y a une douane et un péage, au-dessus du grand chemin qui mène de Lorraine en Alsace. Ce château est détruit depuis fort longtemps et il n'en reste plus que quelques pans de muraille d'une de ses tours.

 

... ce château aurait d'abord été appelé Gutenburg, c'est-à-dire bon château, ainsi que le bourg voisin et qui est situé plus bas a pris le nom de Bon-homme, d'un Saint Ermite, qui, par son caractère de bonté, mérita cette dénommination. Gutenburg aura été aisément corrompu et converti en Judenburg qui signifie un château de juifs.

 

On le joint à Hohnack dans les lettres par lesquelles les princes d'Autriche investirent les seigneurs de Rappolstein mais il en est séparé dans celles par lesquelles les princes d'Autriche  l'obtinrent dans la suite des évêques de Bâle, après les comtes de Ferrette ; mais on ignore comment le domaine direct de ce fief passa aux princes Autrichiens (nous avons remarqué ci-devant qu'Hohnack dépendait de l'église de Bâle et que la maison d'Autriche l'obtint en même temps que le comté de Ferrette). L'an 1338, le château de Judenburg fut donné en arrière-fief à un certain Awelin..."

 

NB: Ulrich von Gutenburg était un Minnesänger (troubadour et poète) d'origine alsacienne (ou palatine selon certains historiens) de la fin du XIIème siècle.

 

Dictionnaire Géographique Historique et Politique des Gaules et de la France : tome 6 : Jean Joseph Expilly : 1762.

Reproduction : la ruine du Gutenburg sur un éperon rocheux au-dessus du village du Bonhomme.

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.