De Munster à l'Obersolberg par le Leymel et Stemlisberg

Munster - Leymel - Pont de la Furch - Stemlisberg - Ried - Ober Erschlitt - Obersolberg - Haut d'Eschbach-au-Val - Dumbuhlkopf - Munster

 Description de la randonnée
Départ

Munster : parking de la salle des 

Fêtes

Propriétés

Distance : 15 km

Dénivelé : 600 m

Restauration : auberge du Obersolberg

Carte IGN : 3719 OT

Remarques

Une grimpée dans le massif du

Petit Ballon à partir de Munster

avec de belles vues sur le Val-Saint

-Grégoire.

La montée jusqu'au Ried est longue

mais assez régulière

Rejoindre le Lycée Kirschleger et le stade puis monter au Leymel. Un sentier à gauche (chevalet vert) permet d'atteindre Stemlisberg en longeant le torrent d'un affluent de la Fecht (la Furch).

 

Suivre le chemin (chevalet rouge) qui après une courte descente permet de remonter au Ried.

 

Longer la crête (disque rouge) pour atteindre Ober Erschlitt, puis l'auberge de l'Obersolberg.

 

Par la route, partir en direction d'Erschlitt avant de prendre, à gauche, les sentier qui descend sur Eschbach (triangle jaune).

 

Au premières maisons d'Eschbach, suivre le chemin qui monte au Dumbuhlkopf (triangle bleu) avant des descendre sur Munster (disque jaune).

 

Le passage par le Dumbuhlkopf permet d'avoir de belles vues sur la ville de Munster et les crêtes.

Obersolberg II.kmz
Archives compressées en format ZIP 131.0 KB
Obersolberg II.gpx
Fichier GPS eXchange 303.5 KB

Le réservoir du Solberg

"Les installations hydro-électriques se développent de plus en plus en France, et le Génie Civil a montré à diverses reprises les progrès réalisés dans l'utilisation des forces hydrauliques de notre pays. 

 

L'une des difficultés rencontrées pour l'exploitation des chutes d'eau, au moins des chutes de puissance faible ou moyenne, est l'irrégularité du débit, et par suite de la force disponible aux différentes époques de l'année.

 

La construction d'un barrage créant un grand réservoir où s'emmagasinent les eaux de crues n'est pas possible partout, et elle est toujours onéreuse. Dans beaucoup de cas, le réservoir ne peut être établi assez vaste pour retenir une masse d'eau suffisant à régulariser le débit, et nombre d'usines doivent laisser perdre une partie de l'eau en hiver, et suppléer au manque d'énergie en été au moyen de moteurs thermiques, solution évidemment onéreuse.

 

Une solution particulièrement intéressante du problème de la régularisation de l'énergie consiste à employer la force en excédent pendant la période des hautes eaux, à pomper l'eau jusqu'à un bassin approprié, à grande hauteur et à constituer ainsi une chute artificielle, que l'on utilisera à volonté...

 

Une installation de ce genre, qui est l'une des premières réalisées en France, a été mise en service récemment en Alsace, au voisinage de Munster. Elle est destinée à fournir l'énergie aux Manufactures Hartmann et fils, qui possèdent à Munster une des plus importantes usines textiles d'Alsace..."

 

Le Génie Civil du 12 janvier 1924 : l'installation d'accumulation d'énergie hydraulique des manufactures Hartmann à Munster.

Reproduction : plan des installations le Génie Civil 1924.

 

Commentaires: 0

A la une

Un village viticole situé au pied d'une montagne que la Guerre des Paysans a rendue célèbre.

Chapelle Saint-Sébastien de Dambach
Chapelle Saint-Sébastien de Dambach

Du Col Amic à la Glashütte en passant par le col du Judenhut.

La Glashütte
La Glashütte

Les verriers du Grand Ballon.

L'automne est propice à la cueillette des champignons ; mais attention, assurez-vous de leur comestibilité.

 

L'amanite phalloïde, aussi appelée calice de la mort, ci-dessus, fait partie des champignons très vénéneux.