Le Gaschney par Frankentahl

Saegmatt - Stolz Ablass - Frankentahl - Blaufels - Gaschney - Silberwald - Saegmatt

Description de la randonnée
Départ 

Saegmatt, au fond du vallon d'Ampfersbach. 

A Stosswihr, se diriger vers Ampfersbach

pour atteindre le fond de la vallée.

Propriétés 

Distance : 12 km

Dénivelé : 630 m

Restauration : Ferme-auberge du Gaschney.

Carte IGN : 3618 OT

Remarques 

Un circuit qui permet d'atteindre le site

sauvage du Frankenthal par une randonnée

un peu plus facile que la précédente.

Le sentier de la Bloy (ou Blaufels) est à

faire par temps sec et il convient d'être

prudent.

Du lieu-dit Saegmatt, par le sentier (disque jaune), rejoindre les cascades de Stolz Ablass et le Frankenthal.

Emprunter le sentier de la Bloy (rectangle bleu) jusqu'au Gaschney.

Rejoindre la Saegmat en traversant le Silberwald (sentier de liaison croix rouge puis chevalet rouge). La descente peut aussi se faire par le chemin (moins raide mais plus long).

 

Le Gaschney par Frankenthal
Le Gaschney par Frankenthal.kml
Place de marché Google Earth 30.3 KB

Les mines du Silberwald

"L'exploitation de mines d'argent et d'antimoine a débuté avant 1517 (probablement au 13ème siècle) et a été anbandonnée au début du 17ème siècle. Il y eut des tentatives de rouvrir certaines mines en 1900 mais elles sont restées vaines. Des documents historiques datant du 16ème siècle font état de neuf mines actives autour de Stosswihr dans le Silberwald et au lieu-dit Lehmatt*.

 

Des travaux archéologiques d'exploration systématique entrepris en 1972 ont conduit à la découverte de 5 mines dans la région du Silberwald ayant pour nom : "auf der Reben", "auf der Eyl", "im Wildfang", "Tiergarten" et "zum Lauch".

 

Il s'agit de deux veines de quartz orientées NNE-SSO contenant de la pyrite et de l'arsenopyrite sur du granit. La veine située à l'ouest, la plus importante, avait jusqu'à 20 m de largeur. Le minerai de base est la stibine accompagnée de freibergite, principale source du cuivre et de l'argent."

* Entre le col du Sattel et Ampfersbach.

 

D'après mindat.org base de données des minerais.

Freibergite : photo Didier Desouens.

Le Frankenthal et la guerre de Trente ans

" ..En ces temps de guerre, un événement a laissé aux habitants de la vallée de Munster un souvenir vivace. Là-haut, entre le Hohneck et le Lundenbühl (Montabey) il y a un terrible précipice qui domine une profonde vallée sauvage que l'on appelle Frankentahl.

 

Au pied de cette falaise se trouve un endroit que l'on appelle « Soldatenschlatten » (le mot « Schlatten » est synonyme de « Schlittweg » : chemin de Schlitte).

 

C'est là qu'eut lieue jadis une scène effroyable. Une cinquantaine de chevaliers, impériaux et lorrains, étaient venus de Lorraine pour rejoindre la vallée de Munster. Ils s'adonnaient au pillage et voulaient ramener par le col du Hohneck les bêtes ainsi dérobées aux paysans désarmés. Désespérés, les paysans voulurent à tout prix récupérer le butin.

 

Cachés derrière les rochers qui dominent la crête du Hohneck, ils guettèrent leurs ennemis et lorsque, à la nuit tombée, insouciants, les chevaliers arrivèrent sur les chaumes qui couvrent le sommet, ils sortirent de leur cachette et se ruèrent sur eux en poussant des cris sauvages. …

 

La résistance des impériaux fut brève ; certains, comme le commandant, se rendirent après une vaine lutte, les autres qui résistèrent furent tués, non à la suite d'une sanglante empoignade mais parce qu'ils étaient précipités dans les profondeurs du Frankentahl.

 

Pour les cavalier et les chevaux, le Frankentahl devint une tombe effroyable et, tard dans la nuit, on entendit encore s'élever vers le ciel les clameurs des blessés ; elles ne s'estompèrent qu'au petit matin... "

 

D'après Münster im Gregorienthal : Auguste Stöber 1874.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.