Boenlesgrab

Saint Gilles - Aspach - Refuge du Staufen - Col de Marbach - Bildstoeckle - Schrankenfels - Wolfsgrube - Borne Jaune - Firstplan - Boenlesgrab - Dreischoepf - Wasserbourg - Soultzbach - Saint Gilles

Description de la randonnée
Départ  Saint Gilles : parking situé derrière le Lycée Agricole.
Propriétés 

Distance : 37 km

Dénivelé : 830 m

Carte IGN : 3719 OT

Restauration : Auberge du Boenlesgrab
Remarques 

 

C'est une promenade en forêt dans le massif du

Staufen pour atteindre le pied du Petit Ballon.

Le retour à partir de Wasserbourg se fait par

la route ou la piste cysclable.

 

A partir du parking, la route, puis la piste cyclable conduisent aux Etangs d'Aspach (315 m) pour l'échauffement.

Montée raide au début puis, régulière, vers le refuge du Staufen (723 m ).

Poursuivre sur le chemin forestier pour atteindre le Col de Marbach, le lieu-dit Bildstoeckle, Schrankenfels, la Wolfsgrube et la Borne Jaune (739 m). Sur quelques mètres la montée après le col de Marbach est ardue et nécessite peut-être de mettre pieds à terre.

Se diriger vers le Firstplan puis vers l'Auberge du Boenlesgrab (855 m).

Revenir par Dreischoepf et descendre sur Wasserbourg (triangle vert). La descente est raide et caillouteuse. Elle peut être évitée en rejoignant à gauche la route qui mène de Wasserbourg au Petit Ballon (circulaire rouge).

Par la route rejoindre Soultzbach et regagner Saint Gilles en empruntant la piste cyclable.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Une église baroque dédiée à Saint Maurice et située sur le lieu d'un des plus anciens monastères d'Alsace ?

Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.
Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.

Des Basses Huttes au Glasborn.

Les Pierres Tremblantes.
Les Pierres Tremblantes.

La bataille du Linge : 18000 morts en 81 jours.

L'automne est propice à la cueillette des champignons ; mais attention, assurez-vous de leur comestibilité.

 

L'amanite phalloïde, aussi appelée calice de la mort, ci-dessus, fait partie des champignons très vénéneux.