D'Ammerschwihr à Labaroche par Le Cras

Ammerschwihr - Chapelle Flieger - Col du Herrenwasen - Le Cras - Labaroche Chapelle - Labaroche Place - Les Mulles - Les Evaux - La Roche du Corbeau - Ammerschwihr

Description de la randonnée
Départ

Le départ du sentier se trouve à

l'intersection de la route

d'Ammerschwihr à Labaroche avec

la route qui monte aux Trois-Epis.

Propriétés

Distance : 17,5 km

Dénivelé : 720 m

Restauration : Au Tilleul à Labaroche Place

Carte IGN : 3718 OT

Remarques 

La randonnée se déroule essentiellement

en forêt ; la vue est dégagée à Labaroche

et aux Evaux.

Il est possible de raccourcir la randonnée

et d'éviter la montée au Cras en rejoignant

directement Labaroche par Phimaroche. 

Il faut d'abord grimper à la chapelle Flieger (chevalet rouge), puis, rejoindre le col du Herrenwasen (croix jaune).

Un chemin (triangle bleu) nous mène au sentier (chevalet vert) qui monte au Cras.

Rejoindre le haut de Labaroche (chevalet vert) puis Labaroche Chapelle (croix jaune).

Un chemin (croix jaune) permet de rejoindre Labaroche Place.

Rejoindre les Mulles et les Evaux (disque bleu), puis, à proximité de la route des Trois-Epis, prendre le sentier (croix bleue) qui conduit à la Roche du Corbeau et à Ammerschwihr.

Ammerschwihr Labaroche.kml
Place de marché Google Earth 816.4 KB

Quand Thérèse Bonney vint à Ammerschwihr

"Février 1945 : Arrivée en Alsace avec la 7ème Armée US (Général Denvers), correspondante de guerre, attachée à la Première Armée Française. Le Général de Lattre de Tassigny la charge d’un reportage photo des villages sinistrés de la Poche de Colmar, pour porter témoignage devant l’Histoire.

 

Dans un village détruit à 85% elle rencontre le directeur d’école et secrétaire de Mairie, qui lui explique les souffrances de la population d’Ammerschwihr

Grace à ses réseaux et au concours de l’Armée Américaine, Thèrèse Bonney met en œuvre plusieurs initiatives :

Approvisionnement de la population en nourriture et en biens de première nécessités.

Déminage des vignes.

 

Approvisionnement en outils pour le travail des vignes.

Organisation de la fête de Noël 1945.

Fourniture d’étoffes et confection de vêtements ; Mme Schiaparelli, grande courutière de Paris envoie des couturières pendant une semaine à Ammerschwihr, et fait une robe pour chaque femme nécessiteuse.

 

Approvisionnement en médicaments.

Organise une invitation avec le Comité de Secours Américain pour un séjour de trois mois à Saint Jean de Luz pour une soixantaine d’enfants, dont vingt d’Ammerschwihr. 

Le Conseil Municipal nomme Thèrese Bonney citoyenne d’Honneur le 29 novembre 1945."

 

Source : Association Alsace-Etats-Unis.

Photo : Ammerschwihr en 1945 : CRDP Alsace.

Jean Geiler et l'ermite du Rohrtal

" … Sa promenade de prédilection, durant les séjours qu'il faisait dans sa chère « ville d'amour », comme il appelait Ammerschwihr, était un ermitage consacré à S. Bernard et situé dans le vallon voisin*. Jeune enfant, il y était venu souvent visiter un ermite, frère Sébastien, qu'il révérait comme un saint à cause de l'innocence et de l'austérité de sa vie : cette impression ne s'effaça jamais, et maintes fois le célèbre prédicateur de la Cathédrale de Strasbourg s'en vint prêcher la fête patronale de cette pauvre chapelle perdue dans les bois, où accouraient, ce jour-là, les habitants de tous les villages d'alentour. 

… "

*Vallon du Rohrtal situé à 700 m du croisement entre la route Ammerschwihr-Labaroche et la montée aux Trois-Epis.

 

Un réformateur catholique à la fin du 15ème siècle : Jean Geiler de Kayserberg : abbé L. Dacheux 1876.

Photo : ruines du Bruderhaus dans le Rohrtal.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.