Saint Alexis

Col de Fréland - Koenigsstuhl - Ruines de Bildstein - Saint Alexis - Col de Fréland

Description de la randonnée
Départ 

Col de Fréland : direction Kaysersberg,

Fréland, Aubure.

Propriétés 

Distance : 15 km

Dénivelé : 500 m

Restauration : Auberge Saint Alexis

Carte IGN : 3718 OT

Remarques

Une belle randonnée à travers forêt pour

découvrir des lieux insolites comme

le Koenigstuhl ou les ruines du Château

de Bildstein.

Compte tenu de l'altitude du point de

départ, le dénivelé est raisonnable.

Rejoindre le chemin le GR5 qui monte d'Aubure. Pour cela prendre d'abord le chemin (rectangle rouge blanc rouge) puis tourner à gauche.

 

Le GR5 (rectangle rouge) nous mène au Koenigsstuhl (909) et au Sapin des Français.

Poursuivre jusqu'à un carrefour, puis, prendre le sentier (disque bleu) pour visiter la ruine de Bildstein.

Rebrousser chemin et prendre le chemin (disque bleu) qui rejoint un chemin (non balisé) qui mène à la petite route qui monte de Riquewihr, puis, descendre sur Saint Alexis.

Prendre le sentier (disque jaune) qui passe derrière l'auberge jusqu'à la route un peu avant la descente sur Ursprung.

Poursuivre par la route, puis, emprunter le sentier sur votre droite (rectangle rouge blanc rouge) puis le GR5 (rectangle rouge).

Quitter le GR5 sur la gauche pour rejoindre le col de Fréland.

Saint Alexis
Saint Alexis.kml
Place de marché Google Earth 37.7 KB

Le Bildstein

"Dans le courant de l'été 1869, j'allais visiter la partie de la montagne qui s'étend entre Riquewihr et Sainte-Marie-aux-Mines. Un dimanche matin, accompagné de notre vieux et fidèle vigneron, je m'engageai dans le petit vallon où s'élèvent au milieu des sapins, les ruines du donjon de Reichenstein, démantelé pendant la guerre de Trente Ans, pour gravir ensuite les escarpements qui mènent aux sommets arides du Seelbourg.

 

Là, entouré d'un fouillis d'arbres, se cache un immense rocher aux formes bizarres que surmontent les ruines du château de Bildstein. Antérieur à la période gothique, ce château a un bel appareil de pierres de taille à bossages et son donjon carré domine d'un côté la vallée Riquewihr et de l'autre celle Ribeauvillé.

 

Niché là haut comme une aire de vautours, ce château n'a pas d'histoire. Cependant on sait qu'au moyen âge il servait de prison pour les malfaiteurs et avait conservé cette destination dans les seigneureries de Riquewihr et de Horbourg, jusqu'en 1633, époque où il fut pris et démantelé par un corps d'impériaux.

 

Ses oubliettes, devenues légendaires, inspiraient une telle terreur aux habitants de Riquewihr que lors de la transaction de 1489, avec Henri VI, comte de Wurtemberg et de Montbéliard, il fut stipulé expressément qu'aucun bourgeois de la ville ne pourrait plus être enfermé dans la profonde tour du Bildstein.

 

Cette charte, véritable mea culpa ou acte de contrition du nouveau seigneur, se trouve aux archives de Monbéliard.  Ce hobereau promet de ne faire emprisonner ses vassaux que dans la tour blanche de Riquewihr, ce qui est on ne peut plus gracieux, de ne plus leur administrer la schlague, ce qui est plus gracieux encore, de ne plus les injurier ni les calomnier, ce qui est le comble de la gracieuseté...."

 

Charles Gouzwiller : A travers le passé 1898.

Blason de Riquewihr.

Le curé chasseur et la princesse

"... En 1703, la pauvre paroisse d'Aubure était gouvernée par un curé grand chasseur, Nicolas Barbier. Il était merveilleux d'adresse, infatigable, heureux. Les forestiers luthériens de la princesse Anne de Wurtemberg jalousèrent l'intrépide curé, et prétendant le réduire à l'exercice des sacrements, lui confisquèrent son fusil.

 

Barbier le réclama judiciairement devant le Conseil Souverain. Le procureur de la princesse reprocha au curé "de ne faire autre métier que de courre les bois et de tuer tout le gibier de son Altesse" ajoutant que d'ailleurs la chasse ne devait point être l'occupation d'un homme de son caractère.

 

On répondit pour Barbier que la petite chasse, celle des lièvres et des oiseaux, n'avait jamais été interdite aux prêtres de la province d'Alsace. Mais, comme il fut constaté que Barbier tirait aussi volontiers le gros gibier que le petit et que les princes de Wurtemberg étaient hauts-justiciers dans leurs domaines, le fusil du curé d'Aubure resta confisqué et la chasse lui fut interdite sur les terres de la princesse..."

 

NB : soeur de Georges II ; la forêt située entre Aubure et le Bildstein se nomme Prinzessinwald.

 

Essai d'une faune historique des mammifères sauvages de l'Alsace : Charles Gérard 1871.

Reproduction : Aubure.

Une curieuse coïncidence !

"28 juin 1916

 

On apprend que le fameux sapin "Bismarck-Tanne", situé derrière Ursprung, a été foudroyé. Est-ce un présage ?..."

 

Riquewihr pendant la Grande Guerre : Ephémérides : Bulletin de la Société d'Archéologie de Riquewihr : 1922.

 

 

D'après la photo ci-dessus, le Sapin des Français n'est pas en meilleur état ; serait-ce un mauvais présage ?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

A la une

Un orage se prépare - mais où ?

Les charbonniers qui peuplèrent cette région au XVIème siècle n'étaient pas soumis à l'impôt ; d'où le nom de Fréland (FreiLand).

Pour profiter d'une vue panoramique et parcourir une montagne mystérieuse parsemée de mégalithes : le tour du Petit Ballon en passant par le Steinberg.

A propos du welche.