Du Hohwald au col du Kreuzweg en passant par la Cascade

Hohwald - Cascade de l'Andlau - Zundehuette - Col du Kreuzweg - Witterthalhof - Hohwald

Description de la randonnée
Départ

Parking situé à proximité de la

rue du Herrenhaus

Propriétés

Distance : 10 km

Dénivelé : 250 m

Restauration : Ferme auberge du Kreuzweg

Carte IGN : 3717 ET

Remarques

Moins éprouvante que la randonnée 

précédente, cette randonnée circulaire

ne présente aucune difficulté.

Elle permet de traverser la belle

forêt du Hohwald et d'atteindre

les chaumes du Kreuzweg en 

passant par la cascade de l'Andlau. 

A partir de la rue du Herrenhaus suivre le GR5 (rectangle rouge) jusqu'à la cascade de l'Andlau.

Pour avoir une belle vue sur la cascade il faut descendre sur le belvédère situé en contrebas.

Remonter au sommet de la cascade pour suivre, à gauche, le sentier montant en direction du col du Kreuzweg (croix rouge).

A partir des premières maisons l'itinéraire se poursuit par une petite route goudronnée de montagne jusqu'à l'auberge du Zundelkopf.

Cette petite route débouche sur la route qui mène au col du Kreuzweg.

A proximité du col se trouve la ferme auberge du Kreuzweg anciennement Fürstenmelkerei.

Passer devant la villa Mathis et le parc aventure pour descendre sur le Hohwald en empruntant le sentier balisé (croix bleue).

Export Visorando.kmz
Archives compressées en format ZIP 8.8 KB

Petite histoire de la villa Mathis

"La villa Mathis a été construite dans les années 1928-1930 par Emile Mathis, constructeur de voitures à Strasbourg avant-guerre. Cette élégante demeure qui était sa résidence secondaire sur 1600 m2, accueillait banquets, fêtes et rencontres professionnelles. Puis la maison a été réquisitionnée pendant la guerre par les officiers allemands.

 

Rendue à son propriétaire après la guerre, elle est vendue à la commune de Forbach. Elle devient ainsi au début des années 50, un lieu qui accueillait de belles colonies de vacances pur les enfants des mineurs de Forbach. Et ce jusqu'à la fin des années 90, la fin de l'histoire est signée par l'arrêt de l'exploitation des mines.

 

Puis elle est rachetée après de nombreuses péripéties par la Communauté de Communes de Villé qui fait les rénovations. La villa Mathis doit accueillir des formations pour les infirmières d'EHPAD mais le projet périclite et le centre de formation n'ouvre jamais ses portes.

 

L'établissement est alors loué au Crédit Mutuel de 2005 à 2006, pour ouvrir ses portes au public en juillet 2006 sous la forme d'un hôtel restaurant classique, sous la gérance de Catherine Latour.

 

C'est à partir de février 2008 que le bâtiment effectue un retour aux sources en organisant des séminaires professionnels en semaine et des banquets le weekend.

 

La villa Mathis appartient depuis 2006 à Catherine Latour..."

 

d'après le site villa-mathis.com.

 

1880 : naissance d'Emile Mathis à Strasbourg.

 

1898 : après six ans en Angleterre il rentre en Alsace et fonde une entreprise de vente et de réparation automobile.

 

1901 : rencontre avec Ettore Bugatti.

 

1911 : construction d'une usine à la Meinau d'où sortent, en novembre, les premières voitures Mathis type "Baby".

 

1920/1934 : l'usine Mathis produit 90 000 voitures et véhiciles utilitaires, devant ainsi le 4ème constructeur français derrière Renault, Peugeot et Citroën. Elle emploie 3 000 salariés.

 

1934/38 : association avec Ford et création de la Matford.

 

1940/46 : réfugié aux Etats-Unis, il crée la société Matam (Mathis Amérique) spécialisée dans la fabrication d'obus.

 

1953/56 : liquidation judiciaire des sociétés Mathis.

 

1956 : Emile Mathis décède le 3 août à Genève.

 

d'après Pierre Haas : Emile Mathis passionnément automobile 1913.

 

Commentaires: 0

A la une

A proximité du col de la Schlucht !

Obernai
Obernai

De Hohrod au Glasborn en passant par le Barrenkopf.

Les combats du Barrenkopf.