François Joseph Merklen (1796-1860)

"Merklen, François-Joseph, chanoine, curé, naquit à Thann le 19 septembre 1796. Très jeune, il montra des dispositions particulières pour les mathématiques.  Il se destina à l'état ecclésiastique et fit ses études théologiques au Grand Séminaire de Strasbourg, où ul fut ordonné prêtre en 1819.

 

Doué de grandes connaissances, il fut, malgré son jeune âge, pourvu de la chaire de dogme et d'histoire ecclésiqtique au Grand Séminaire, en remplacement de Fritsch, appelé à la cure de Rouffach. L'année suivante il accepta une place de professeur au collège de sa ville natale bien qu'il ne fut pas encore pourvu di diplôme de bachelier es lettres : quelques jours après il passa brillement son examen : et il devint, en 1822, principal de ce collège...

 

Le 20 octobre 1825, l'évêque l'en retira pour le placer à la tête de l'importante paroisse de Bergheim où il travailla pendant six ans ... au salut de ses ouailles. Alors Mgr Lepappe de Trévern, appréciant le grand mérite de Merklen, le nomma à la cure cantonale d'Ensisheim le 15 juin 1831 et lui confia le 27 septembre 1841, lors de l'érection du Petit Séminaire de La Chapelle, la direction de cette maison en qualité de supérieur, tout en le laissant à sa cure d'Ensisheim.

 

La même année il fut élevé à la dignité de chanoine honoraire. Préférant une paroisse plus petite, il échangea, en 1840, la cure d'Ensisheim contre celle de Landser où il mourut le 23 mars 1860...

 

Il est l'auteur de Ensisheim jadis ville libre impériale et ancien siège de la Régence archiducale des pays antérieurs d'Autriche Colmar 1840 - 1841 en deux volumes."

 

 

D'après Dictionnaire de Biographie des hommes célèbres d'Alsace : Edouard Sitzmann 1910.

A la une

De Saint-Barnabé à Buhl !

Pour un petit fût de "Sporen" !

Murbach : grandeur et décadence d'une abbaye princière !