Joseph Meinrad Gyss (1815-1895)

Il est né le 16 octobre 1815 à Obernai. Elève doué, il fit ses humanités au Collège d'Obernai qui, sous la direction pertinente du curé de la paroisse Oberlé, de modeste école latine devint, au fil du temps, un établissement d'enseignement qui gagnait sans cesse en renommée.

 

En 1838 il entra au séminaire de Strasbourg et fut ordonné prêtre en 1841. Il exerça successivement sont vicariat apostolique à Epfig, à Mutzig et à l'église Saint Georges de Haguenau. Mais sa santé fragile le contraint à abandonner la fonction pastorale pour un poste d'enseignement religieux dans sa ville natale (1851).

 

Ce fut un heureux concours de circonstance. Son métier et son inclination le conduisirent très tôt vers l'étude de l'histoire locale...

 

Grâce à un travail courageux de plusieurs années il mit d'abord de l'ordre dans le fouillis des parchemins dont certains remontaient jusqu'au 13ème siècle. Il étudia et classa les 2326 documents des archives municipales. 

 

En 1866 il publia les deux tomes de : Histoire de la ville d'Obernai et de ses rapports avec les villes ci-devant impériales d'Alsace et avec les seigneuries voisines. Cette oeuvre, distinguée par l'académie des inscriptions et des belles lettres, fut accueilli avec grand intérêt par les historiens.  

 

En 1874 paru, en langue allemande cette fois : Der Odilienberg, Legende, Geschichte und Denkmäler (le Mont Sainte-Odile, Légende et Monuments). Cette étude le conduisit à se pencher sur l'histoire de l'église en Alsace...

 

En 1866 il sorti un papier sur Léon IX et les seigneurs d'Eguisheim-Dabo et quatre années plus tard il publia la très intéressante biographie du chanoine Louis Rumpler et de ses aventures avant et après la révolution...

 

L'année de sa mort parue une version abrégée de son histoire de la ville d'Obernai.

 

Il s'est éteint doucement le 30 juin 1895.

 

d'après Lucien Pfleger : Elsassland - A travers les Vosges 1925.

Joseph Meinrad Gyss : Jules Manias BNUS 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la une

Joyeuses Fêtes

La Danse Macabre de Kientzheim.

Du Niehland à Osenbuhr par le Schauenberg.

Le Schauenberg
Le Schauenberg
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon
Westhalten Orschwihr et le Grand Ballon

L'église Saint Martin de Pfaffenheim et les vicissitudes d'un clocher.