Bernard Hertzog (1537 - 1696)

"Hertzog, Bernard, chroniqueur né à Wissembourg le 26 janvier 1537, d'une famille patricienne aisée, commença ses études à la célèbre école de Durlach (Bade), sous la direction de maître David Clarus et étudia ensuite le droit à Strasbourg. Son amour pour les études et son ardeur au travail le firent nommer, dès le 23 février 1561, aux fonctions de secrétaire intime des comtes palatins de Deux-Ponts...

Mis à la demi solde, en 1570, il reçut une charge analogue à Ingwiller et nous le trouvons, dès 1572, à Woerth avec le titre de secretarus. Vers 1585, le comte de Hanau l'éleva à la dignité de bailli....

C'est dans la résidence du chef-lieu de son baillage qu'il composa sa Chronicon Alsatiae ou Edelsasser Chronik... 

Il a surtout travaillé d'après les archives des comtes de Hanau-Lichtemberg et il s'étend beaucoup sur les familles nobles du pays....

Bernard Hertzog mourut en 1596..."


Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l'Alsace : Edouard Sitzmann 1909.








A la une

Une église baroque dédiée à Saint Maurice et située sur le lieu d'un des plus anciens monastères d'Alsace ?

Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.
Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.

Des Basses Huttes au Glasborn.

Les Pierres Tremblantes.
Les Pierres Tremblantes.

La bataille du Linge : 18000 morts en 81 jours.

L'automne est propice à la cueillette des champignons ; mais attention, assurez-vous de leur comestibilité.

 

L'amanite phalloïde, aussi appelée calice de la mort, ci-dessus, fait partie des champignons très vénéneux.