Maximilien de Ring 1799-1873

"Ring (de), Bernard-Jacques-Joseph-Maximilien-Ferdinand, archéologue français, fils d'un colonel alsacien, naquit à Bonn (Prusse rhénane), le 27 mai 1799. Sa famille était originaire de Suède. Passionné pour l'étude de l'archéologie et des beaux arts, il s'y consacra dès l'âge de seize ans et s'occupa surtout des antiquités d'Allemagne. Il resta dans ce pays de 1815 à 1848 et s'y maria à la baronne d'Ulm d'Erbach. En 1844, il fut nommé correspondant du ministère de l'Instruction publique pour la préparation du recueil des inscriptions latines et pour les travaux historiques en 1853. Il était un des membres les plus actifs de la Société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace. Ce savant archéologue mourut à sa campagne, à Bischheim, près de Strasbourg, le 5 mars 1873."

...

Dictionnaire de Biographie des Hommes Célèbres d'Alsace : Edouard Sitzmann 1910.

A la une

Une église baroque dédiée à Saint Maurice et située sur le lieu d'un des plus anciens monastères d'Alsace ?

Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.
Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.

Des Basses Huttes au Glasborn.

Les Pierres Tremblantes.
Les Pierres Tremblantes.

La bataille du Linge : 18000 morts en 81 jours.

L'automne est propice à la cueillette des champignons ; mais attention, assurez-vous de leur comestibilité.

 

L'amanite phalloïde, aussi appelée calice de la mort, ci-dessus, fait partie des champignons très vénéneux.