Matern Berler (1487 - ?)

Chroniqueur, né en 1487 à Rouffach, il était le fils de Thomas Berler qui pris part comme "Küchenmeister" à des campagnes contre Charles le Téméraire. Thomas Berler qui aimait raconter les hauts faits des Suisses et des Alsaciens dans les guerres de Bourgogne, sut éveiller chez son fils le goût des études historiques. Ce dernier écrivit autour de 1510 une chronique d'Alsace particulièrement intéressante et originale en ce qui concerne l'histoire de la région de Rouffach. Fr. E. Sitzmann écrit : "Le style de Berler est celui de son temps, style assez embrouillé et diffus..." mais il concède à l'auteur Rouffachois que "sa chronique est l'une des plus remarquables de toutes nos chroniques d'Alsace".

 

L'Age d'or de la Littérature en Alsace : J. Dentinger 1986.

A la une

Une église baroque dédiée à Saint Maurice et située sur le lieu d'un des plus anciens monastères d'Alsace ?

Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.
Saint Christophe à l'enfant Jésus supportant la custode de l'église de Soultzbach-les-Bains.

Des Basses Huttes au Glasborn.

Les Pierres Tremblantes.
Les Pierres Tremblantes.

La bataille du Linge : 18000 morts en 81 jours.

L'automne est propice à la cueillette des champignons ; mais attention, assurez-vous de leur comestibilité.

 

L'amanite phalloïde, aussi appelée calice de la mort, ci-dessus, fait partie des champignons très vénéneux.