Jean Frédéric Aufschlager (1766-1833)

"Jean Frédéric Aufschlager,pédagogue, historien, naquit le 3 décembre 1766 à Kuenheim (Andolsheim), où son père était pasteur protestant. Doué de brillants talents, il fit ses études théologiques à l'université de Strasbourg sous les savants professeurs Blessig et Haffner et allait les terminer pour entrer dans le ministère pastoral quand éclata la Révolution. 

... Aufschlager obtint en 1790 la place de prédicateur du soir à l'église Saint Guillaume et en 1791 à celle de Saint Pierre le Vieux.

... Il se fit recevoir en février 1792, membre du club des Jacobins du Miroir. La Terreur mis fin à ses fonctions de prédicateur et il tourna son esprit vers l'étude des sciences profanes. Pour se soustraire aux persécutions qu'aurait dû provoquer son caractère d'étudiant en théologie, il se fit instituteur dans un des quartiers de la ville...

Appelé au bureau des finances de la municipalité, le 9 avril 1797, il prononça un discours dans le temple de la Raison sur les devoirs des électeurs. L'année suivante il fut élu pour représenter Strasbourg aux assemblées primaires du Bas-Rhin...

Il commença par la publication de son Dictionnaire des deux nations, qu'il fit suivre du Dictionnaire de poche, livre qui a vu tant d'éditions. En 1810 il entra au Gymnase comme régent de la première division, chargé d'expliquer les poètes latins.

... Attaqué d'un coup d'apoplexie à son bureau de la mairie, il succomba le 8 novembre 1833 à l'âge de 67 ans.

 

D'après le Dictionnaire de Biographie des hommes célèbres d'Alsace : Edouard Sitzmann : 1909

 

Aufschlager est à l'origine de nombreux ouvrages pédagogiques et historiques et notamment l'Alsace, nouvelle description historique et topographique des deux départements du Rhin : 1826.


A la une

Un village médiéval blotti au pied d'un grand cru !

La réponse

La ville Munster vue du Galgenberg (la colline du gibet).

Dans la brume matinale, de Sélestat à Illhaeusern par l'Illwald.

Les crues de l'Ill et à propos de ND du Chêne.