Philippe-André Grandidier (1752-1787)

"Historien ecclésiastique, né à Strasbourg le 9 novembre 1752, mort à l'abbaye de Lucelle au mois d'octobre 1787, d'une maladie inflammatoire causée par l'excès du travail. Il avait eu pour protecteur le cardinal de Rohan, et fut successivement chanoine du grand-choeur de sa ville natale  et historiographe de France. Il a publié : Histoire de l'évêché et des évêques de Strasbourg (1782), Vues pittoresques de l'Alsace (1785)*, Histoire ecclésiastique, militaire, civile et littéraire de la province d'Alsace (T. 1) ; cet ouvrage lui ayant attiré des persécutions de la part de ses confrères, il y renonça. Mémoires pour servir à l'histoire des poètes du 13ème siècle, connus sous le nom de Minnesinger ; un grand nombre de Dissertations sur des sujets curieux ou intéressants, dans les journaux de France et d'Allemagne. Il a fourni à l'abbé Godescard des notes pour une nouvelle édition des Vies des Saints. Il était un des plus zélés collaborateurs de la Germania sacra. Don Grappin, chanoine de Besançon, a publié son éloge historique, Strasbourg 1788, Grandidier faisait partie de 21 académies."

Biographie Universelle : F. X. de Feller 1834

* dont les illustrations sont de François Walter

Photo : Grandidier : Musée de Colmar

A la une

 Une chaume prisée pour la traite

Westhalten vu du Niehland
Westhalten vu du Niehland

De Wasserbourg au Petit Ballon

Au sommet du Petit Ballon
Au sommet du Petit Ballon

Les seigneurs de Morimont et la naissance de la confédération helvétique